Eléctions régionales: l'effet Frèche

 

  L'affaire Frèche n'a pas fini de faire des vagues

 

  L'imbroglio politique auquel nous assistons en Languedoc --Roussillon nous éclaire au moins à deux niveaux :

   Au niveau de la forme , Georges Frèche remet en cause le politiquement correct et la langue de bois . Il apporte d'une façon tonitruante une leçon de franchise aux censeurs parisiens qu'ils soient de gauche comme de droite et les sondages qui le donnent en tête en Languedoc-Roussillon , prouvent que la province commence à se lasser des discours oecuméniques sur la diversité et le mélange des cultures . A force de ne plus entendre la classe ouvière (la vraie , celle du privé) les hommes politiques favorisent le retour à des valeurs plus populaires voire même populistes . Populistes , Ô le vilain mot qui nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire ! Frèche se permet d'afficher sa préférence  pour les citoyens de souche hexagonale que nos maîtres jacobins affectent de traiter par dessus la jambe!   "Souchiens" comme ils à Paris . Ou plutôt "sous-chiens " parce qu'Infidèles ne supportant les fantomes en burqa , parce que ne tolérant pas de voir remplacer notre loi par la charia ou par la loi du dollar , sous-chiens parce qu'insensibles aux sirènes tiers-mondistes , droit-de-l'hommistes et autres fariboles concoctées par les nouveaux maîtres du monde . Sous-chiens enfin parce que nous voulons rester maîtres chez nous , défendre nos langues , nos cultures et nos traditions !

    Au niveau du fond , l'affaire Frèche nous fait découvrir que le Roi est nu et que les Jacobins ne sont plus les maîtres du jeu ! Entre les Régions et Bruxelles il n'y a plus que le fantôme d'une gloire passée , un théatre d'ombres où se meuvent des acteurs défraîchis  . Plus rien ne peut se faire sans la permission de Bruxelles .Ô bien sur il reste aux Jacobins un certain pouvoir de nuisance qu'ils exercent sur les Bretons mais pas exclusivement d'ailleurs . Même l'armée , longtemps symbole de l'indépendance nationale est tributaire de Washington pour les ordres et les soutiens . Oui ,le roi est nu mais il ne semble pas s'en rendre compte !

    Le prochain président de la région Bretagne devrait tirer rapidement les conséquences de cet état de fait , en proclamant :

      - la transformation du conseil régional en Parlement  Breton et la création d'un véritable exécutif responsable devant le Parlement Breton

      - organiser avec ou sans l'aide de Paris un référendum portant sur le retour de la Loire Atlantique dans le giron breton !

      -après le référendum , dissoudre le Parlement pour procéder à l' élection des représentants au Parlement de la Bretagne réunie

      - entamer avec Paris des négociations en vue d'une dévolution des pouvoirs non-régaliens comme ont fait les Britanniques pour l'Ecosse et le Pays de Galles !


              AU BOULOT MESSIEURS LES POLITIQUES !

                                                                                                         Ifig

 


 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site