Le Kilt

LE KILT ET CEUX QUI LE PORTENT

 

  Le kilt, porté par les Montagnards écossais,  est, comme le chapeau rond et les crêpes des Bretons, les chœurs d'hommes gallois et la chaude ambiance des pubs irlandais, un symbole fort de la Celtitude.

 

Le kilt est un vêtement s'arrêtant au genou, doté de plis à l'arrière, et traditionnellement coupé dans du tartan de laine. Il s'agit du vêtement traditionnel des hommes et des garçons des Highlands écossais depuis le XVIème siècle. Depuis le XIXème siècle, il est associé de manière plus large à la culture de l’Ecosse et à l'héritage écossais ou celtique à travers le monde.

Bien que le kilt écossais soit le plus souvent porté lors d'occasions formelles ou lors d'évènements traditionnels tels que la Saint Andrew ou la Burn’s Night, il a été récemment adopté comme élément du costume masculin décontracté.

       

 

Avec le kilt

Le kilt, plat par devant, et plissé à l’arrière, est porté avec une large ceinture de cuir brun ou noir dont la boucle, habituellement argentée, est souvent ornée d'entrelacs ou du crest du clan du porteur.

Le sporran, accroché à la ceinture sur le devant du kilt, pallie l'absence de poche de ce dernier. Fait de cuir ou de fourrure, il peut reprendre les motifs de la boucle de ceinture et du sghian dubh

Une épingle, fixée sur le premier volant juste au-dessus du genou droit, a pour fonction de maintenir le rabat en place et de lui éviter ainsi de se soulever. Elle figure généralement une épée dont la garde porte le crest du clan ou tout autre motif traditionnel.

Les ghillie brogues (chaussures). Les lacets sont longs et lacés spécifiquement de manière à former, de face, un triangle isocèle après avoir été tournés quatre fois ensemble. Le nœud peut être fait soit sur le côté, soit sur le devant.

Le kilt aujourd’hui

 

Le kilt est devenu une tenue habituelle pour les grandes occasions, les mariages par exemple. Le kilt est désormais porté par quiconque, peu importe sa nationalité ou ses origines

 

 

Les kilts sont devenus de plus en plus répandus comme vêtement de ville. Il n’est pas rare du tout de voir des kilts faire leur apparition dans des pubs écossais et irlandais, et il devient de plus en plus fréquent de les voir sur les lieux de travail. Le kilt se porte alors avec des chaussures noires, des chaussettes écrues roulées sur la chaussure, et peut-être même un tee shirt On peut être un peu plus habillé en portant une chemise boutonnée et un pull et même une veste de sport.

Le kilt est traditionnellement réservé aux hommes, bien que des femmes se soient aussi vêtues d'un kilt, ou de jupes dessinées d'après des kilts, et les femmes joueuses de bagpipes  portent fréquemment des kilts. Des jeunes femmes portent également des jupes plissés semblables à des kilts.

 

Les supporters de football, de rugby et des sports celtiques portent aussi le kilt, à l'occasion.

Le kilt symbole des nations celtes

Les Irlandais ont aussi leurs kilts, soit de couleur unie utilisés principalement dans les pipes-bands ou lors des danses, soit en tartan, mais avec des tons différents de ceux de l’Écosse. Il existe aussi un tartan national irlandais

 

 

Les kilts ont aussi fait leur ré-apparition il y a deux siècles au Pays de Galles et en Cornouailles pour les grandes occasions. Dans ces deux régions celtiques, le kilt est étroitement associé aux mouvements de renaissance celtique des XIXe et XXe siècles.

D'autres communautés celtiques au quatre coins du globe, en Bretagne également, mais particulièrement en Amérique, ont développé leur propre motif de kilt mais la plupart ont gardé le tartan de leurs ancêtres.

Depuis 2001, toujours dans cet esprit de renaissance celtique, le kilt a fait naturellement son apparition en Bretagne, terre d'origine des Stuarts, clan royal d'Écosse, dont la famille descend d'Alain FitzFlaad, sénéchal de Dol de Bretagne, en Bretagne armoricaine. Il fait partie des Bretons recrutés par Henri Ier d'Angleterre avant son accession au trône d'Angleterre en 1135. Il est récompensé pour son soutien passé par des terres en Angleterre, et devient un tenant en chef dans dix comtés, d'après leDomesday Book. Son fils Jordan, hérite du patrimoine breton, le sénéchal de Dol de Bretagne. Son autre fils Walter, sénéchal héréditaire d'Écosse, est le primogéniteur de la Maison Stuart.

 

 

 

Les Écossais ont en partie pour ancêtres des Bretons insulaires (mais également des Pictes et des Scots). Dans l'Antiquité, des tribus bretonnes vivaient au nord du Mur d’Hadrien , sur le territoire de l'actuelle Ecosse . Les clans Wallace, Baird, Galbraith, Leask et Mowat descendent de ces tribus bretonnes, qui portaient le kilt ancien à cette époque.

  Il existe 15 tartans bretons . D'abord il y a le Tartan National Breton ( ou TNB)  qui porte les couleurs du Gwenn Ha Du , le bleu de l'Armor , le vert de l'Argoat  et les carrés blancs pour les 9 pays bretons . Les autres tartans sont le le Brittany Walking pour la ballade  aisi que le Menez Du , Bro Gerne , Bro Leon ,Bro Dreger , Bro Gwened , Bro Sant Brieg , Bro Roazhon , Bro Naoned , Bro Sant Malou , Bro Zol , Menez Are , Bro Bigouden et le dernier né , Enez Eusa (Ouessant ). Tous ces tartans sont enregistés officiellement en Ecosse . 

Le kilt au-delà de la Celtie 

Depuis avril 2005, la Normandie  disposed'un tartan appelé « National Normandy » déposé très officiellement en Écosse et qui commémore les mercenaires normands (qui étaient accompagnés d'une armée de Bretons) qui se sont installés sur les terres écossaises, après le couronnement de Guillaume le ConquérantCertains d'entre eux sont à l'origine de grandes dynasties comme les Sinclair ou les Menzies.

 

 La Question

Que mettre sous le kilt? Il ne faut jamais porter de dessous, puisque le faire heurterait les traditions. La majorité des porteurs de kilt ont leur propre préférence, et ne s’inquiètent généralement pas de ce que les autres peuvent porter (ou ne pas porter) sous leur kilt. Dans certaines circonstances, des dessous peuvent se révéler nécessaires. Il est souvent difficile à quelqu’un qui n’est pas familier du port du kilt de préserver sa pudeur quand il le porte sans dessous, particulièrement par vent fort. Pour finir, la décision de porter ou pas des dessous à certaines occasions revient au porteur de kilt .Quel que soit son choix, ce qu’un gentilhomme porte sous son kilt ne regarde que lui. Il est de règle qu’un homme bien élevé se montre discret sur la question. Ainsi, la réponse à une question sur ce sujet peut laisser deviner la réponse, mais y répond rarement directement. La réponse peut également être « rien n’est abîmé » « Tout est en parfait état de marche », ou « des chaussures et des chaussettes ».

Les Écossais ont également une réponse toute faite à cette question de savoir ce qu'ils portent sous leur kilt : « The future of  Scotland » (L'avenir de l'Écosse).

.

 Loperec , soirée contes au Tost d'an dud  : " Pet'a 'meus dindan ma c'hilt ? "

 

 

      PHOTOS : DOMINIQUE RESMON ET BREIZHLANDERS

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×