LES SPORTS ECOSSAIS

       

Banniel Bro Skos

 l'Ecosse proche de l'Irlande est connue comme celle-ci pour sa pratique du rugby et du football mais à côté de ceux-ci le back hold (lutte traditionnelle) ,le curling ,le shinty et les jeux connus sous le nom de Highland games sont appréciés par tous les Ecossais

 

  I) Le Back hold

Le Télégramme du 16 février
Combat. Le back-hold déboule à Guipavas


À la fin du mois, le back-hold, comprenez la lutte écossaise, organise ses championnats internationaux deBretagne. Ilsauront lieu àGuipavas.

Longtemps cette compétition s'est déroulée à Carhaix mais samedi 27 février, c'est bien la salle de Kerlaurent, à Guipavas, qui sera le théâtre des Internationaux de Bretagne de back-hold que l'on connaissait avant sous l'appellation open. Le back-hold est un sport de combat: «Il faut avoir les mains dans le dos et mettre son adversaire au sol», résume Jean-Yves L'Her, le président du Skol Gouren de Guipavas. Mais ce n'est pas tout, les règles sont strictes: la position de départ est imposée (debout, poitrine contre poitrine, chacun plaçant son menton sur le dessus de l'épaule droite de son adversaire et ceinturant son corps par le bras gauche au-dessus du bras droit de l'adversaire) et en aucun cas, lors du combat, les lutteurs doivent lâcher lesmains. Ce style est le deuxième style, avec le gouren, pratiqué lors du championnat d'Europe de luttes celtiques. Les combats sejouent en trois manches gagnantes.

Cent soixante lutteurs attendus

La salle de Kerlaurent devrait faire le plein pour accueillir des lutteurs en provenance de Bretagne mais aussi de l'étranger. Le Skol Gouren de Guipavas aété créé en 1968; Jean-Yves L'Her, son président depuis douze ans, précise que «le sport n'est pas réservé aux pays celtes et, surtout, il est ouvert aux plus jeunes. Dès 4-5 ans, il y a une approche ludique du sport». Samedi, ce sont bien les grands qui combattront pour désigner le champion parmi les Bretons mais aussi les Anglais, Écossais, Bataves et Espagnols.

Pratique Samedi 27 février salle de Kerlaurent à Guipavas, entre 11h30 et20h. Entrée gratuite.

 

      II) LE CURLING

 


Le curling est un sport de précision pratiqué sur la glace avec de lourdes pierres en granite poli.

Le but est de placer les pierres le plus près possible d'une cible dessinée sur la glace, appelée maison.

Il est généralement admis que ce jeu a été inventé au XVIe siècle en Écosse, en dépit de l'existence de deux tableaux de Pieter Bruegel l'Ancien qui représentent des paysans hollandais en train de jouer au curling. Quelle que soit la vérité, le jeu du curling en extérieur était très populaire en Écosse entre le XVIe et le XIXe siècle lorsque le climat était suffisamment froid pour assurer de bonnes conditions de glace lors de chaque hiver.

Cela explique aussi que le siège de la Fédération mondiale de curling soit à Perth en Écosse.

Le curling est un sport officiel des Jeux olympiques d'hiver depuis les Jeux olympiques d'hiver de 1998. Certains considèrent que le curling était déjà une compétition officielle lors des Jeux olympiques d'hiver de 1924 où un tournoi avait eu lieu.

 

  III) LE SHINTY

 

Le shinty (camanachd ou iomàin en gaélique écossais) est un sport collectif d'origine écossaise à deux équipes de douze joueurs, munis de crosses, appelées camàn. Le but est de faire entrer la balle dans les buts en la propulsant à l'aide des crosses, à la manière du hockey sur gazon. Issu du même sport ancient que le hurling[1] irlandais, il est aujourd'hui presque exclusivement pratiqué dans les Highlands, bien qu'il fut autrefois. Le shinty est l'ancêtre du hockey sur gazon.

Le nom du jeu serait issu du terme gaélique seanntag, « saut » ou « bond ».

Principes du jeu
Ce sport traditionnel écossais se joue en plein air sur un grand terrain (128 × 155 m). Il met aux prises deux formations de douze joueurs. Les parties se disputent en deux mi-temps de 45 minutes.

À chaque extrémité du terrain, on trouve deux buts (3,66 m de long pour 3,05 de hauteur) gardés par un gardien de but qui a le droit de faire usage de ses mains pour stopper la balle. Les onze autres joueurs d'une équipe de shinty n'ont pas le droit de contrôler la balle de la main.

Ancêtre du hockey sur gazon, le shinty se joue avec un filet (shinty), une petite balle ronde de 70 à 100 grammes d'une circonférence d'environ 7 centimètres.


Repères historiques

L'histoire du shinty plonge ses racines dans le passé gaélique de l'Écosse. Le premier club moderne voit le jour en 1861 à Aberdeen. En 1896, le premier championnat national se met en place en Écosse malgré le développement de deux écoles de jeu : l'une au nord, plus physique, l'autre au sud, plus technique.

Très proche du hurling irlandais, des matches internationaux ont lieu entre joueurs écossais de shinty et joueurs irlandais de hurling selon un règlement commun.

 

 

 

 

   IV) LES HIGHLAND GAMES
Les jeux des Highlands (Highland Games en anglais) sont des évènements sportifs se déroulant tout au long de l'année, en Écosse et dans d'autres pays, et dont le but est de célébrer la culture écossaise, et principalement l'héritage culturel et sportif des Highlands. Certains aspects des jeux sont devenus emblématiques de l'Écosse ; c'est le cas notamment des défilés de joueurs de cornemuse, des participants habillés en kilt, et des épreuves de force. Les plus célèbres en sont probablement le tir à la corde (tug o'war en anglais) et Toss the Caber, un lancer de tronc d'arbre ; celui-ci, mesurant entre 5 et 6,5 mètres, doit atterrir perpendiculairement au sol. Si certains font remonter la tradition des jeux des Highlands au XIe siècle et au roi Malcolm III d'Écosse, les jeux sous leur forme actuelle ont été développés au XIXe siècle, à la période victorienne, après les Clearances.

Bien que centrés sur les compétitions de cornemuses, de tambours-majors, de danse des Highlands et d'épreuves de force, les jeux des Highlands sont aussi le lieu de spectacles et d'expositions liés aux différents aspects de la culture traditionnelle écossaise, et particulièrement gaélique.

Les jeux tenus à Dunoon chaque août, appelés Cowal Games, sont les plus importants tenus en Écosse, avec près de 3 500 participants et quinze à vingt mille spectateurs venus du monde entier. Au niveau mondial, les jeux attirant le plus de personnes se déroulent aux États-Unis, à l'initiative du Caledonian Club de San Francisco fondé en 1865.

Épreuves des Highland Games

* Envoyer en l'air et devant soi un très lourd et long tronc d'arbre, le tronc doit faire un tour complet et l'extrémité tenue en mains doit retomber le plus dans l'axe possible, après que l'autre ait touché terre (le Caber).
* Envoyer une pierre le plus loin possible
* Envoyer un marteau le plus loin possible (16 ou 22 livres)
* Envoyer un poids au bout d'une chaine le plus loin possible (28 ou 56 livres)
* Envoyer en l'air, au-dessus d'une barre haut placée, un poids très lourd (56 livres)

Les jeux peuvent être accompagnés de :

* Concours et défilé de cornemuse (bag pipe)
* Concours de danse (un peu comme la danse irlandaise)
* tir à la corde, tug of war en Anglais (de tug qui veut dire tirer)


Dans l'Hexagone aussi
Une association de lanceurs français existe, elle organise des entrainements et des démonstrations. Ces lanceurs participent à différents championnats aussi bien en France qu'à l'étranger (Écosse bien sur, mais aussi Allemagne). Elle est située en région parisienne à Luzarches dans le val d'Oise. son site est : http://jeuxecossais.asl.free.fr [1].

Elle organise à Luzarches (95) chaque année ses Highland games dans la plus pure tradition écossaise, c'est-à-dire comme une fête de village avec concours de pipe band, danse, jeux pour les enfants et ceilidh le soir en plus des heavy events. Ils se déroulent le quatrième samedi du mois de septembre, soit le 26 septembre pour cette année 2009.
Anecdotes [modifier]

* Les participants sont obligatoirement en kilt, que les jeux se déroulent en Écosse ou non.
* Il s'y boit beaucoup de bière, Lager (blonde) ou Ale (brune), servie fraîche (et pas tiède comme en Angleterre).

 

Il existe en France une association pour la promotion des Highland Games en France, l'AJEF (Association des Jeux d'Ecosse en France), organisatrice d'exhibitions avec des athlètes écossais et américains. L'AJEF organise un concours de niveau mondial à Bressuire( 79), entre Nantes et Poitiers. Une des manches des World Series 2010 (coupe du monde par équipes de 2 lanceurs) se déroulera dans l'enceinte du château les 12 et 13 juin 2010. Il y aura aussi de nombreux pipebands et une animation permanente sur deux jours : musiques traditionnelles, danses spectacles d'Ecosse et d'Irlande.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site