LES SPORTS IRLANDAIS

 

Banniel Bro Iwerzhon

 

  EN IRLANDE LES SPORTS TRADITIONNELS SONT PRATIQUES AU SEIN DE LA GAA

     L'Association athlétique gaélique ou GAA (en irlandais : Cumann Lúthchleas Gael, en anglais Gaelic Athletic Association) est une organisation culturelle irlandaise dont le principal but est de promouvoir la culture gaélique.

Cette promotion se fait dans deux axes principaux : les sports gaéliques ( camogie, football gaélique,hurling, handball gaélique et rounders) et la culture irlandaise (langue, musique et danse).

C'est la principale et la plus populaire association d'Irlande avec près de 800 000 membres (sur 5 millions d'habitants sur l'île).

La GAA a son siège au fameux stade de Croke Park à Dublin.

Les fondateurs de l'organisation sont Michael Davitt et Michael Cusack né en 1847 dans le Comté de Clare. Après avoir été pendant de nombreuses années à Blackrock College à Dublin. Après avoir créé sa propre école qui avait pour but de préparer les jeunes irlandais au concours d'entrée dans l'administration britannique, Cusak se pencha sur la question des sports traditionnels irlandais qui étaient en perte de vitesse. Avec d'autres enthousiastes (John Wyse Power, John K. Braken et Pj O bryan) il fonde le 1er novembre 1884 à Thurles dans le Comté de Tipperary l'Association athlétique gaélique. Son but initial était de restaurer les Tailteann Games une sorte de jeux olympiques disputés dans l'Irlande antique.

  

 
  I)Le FOOTBALL GAELIQUE

Le football gaélique (Peil, Peil Ghaelach ou Caid en irlandais) est le sport le plus populaire d'Irlande. Si le jeu ressemble à un mélange de rugby et de football, il est moins violent que ces derniers, puisque le plaquage et le tacle sont interdits. Les règles sont simples et offrent plus de liberté à l'équipe qui attaque. C'est un sport totalement amateur, et chaque joueur ne pouvait jouer que pour une seule équipe dans toute sa vie, celle du comté d'où il était originaire.

Le football gaélique est un des quatre sports gaéliques dirigés par l'Association athlétique gaélique (GAA) qui est la plus grande association en Irlande tant par le nombre de ses membres que par son influence. Ce sport est basé sur de strictes règles d'amateurisme. Le sommet sportif est la finale du championnat inter-comtés (le All-Ireland Senior Football Championship. Ce sport descend d'une ancienne forme de football pratiquée en Irlande connue sous le nom de Caid dont on retrouve la trace dès 1537 et dont la modernisation des règles (toujours en vigueur de nos jours) date de 1887.

Le football gaélique se joue par équipes de 15 joueurs, sur un terrain rectangulaire avec des buts en forme de H mêlant les buts de rugby pour leur forme élevée et ceux de football pour la partie basse. Le premier objectif est de marquer des points en envoyant par un coup de pied ou en boxant la balle dans les buts adverses. L'équipe qui a les plus haut score à la fin du match remporte la partie.

 

   II) Le Hurling

Le hurling (en irlandais iománaíocht ou iomáint) est un sport collectif d'origine irlandaise se jouant en extérieur. Il est régi par l'Association athlétique gaélique (ou GAA) qui en est le garant des règles et l'organisateur des principales compétitions en Irlande et dans le monde. Le hurling se joue avec une crosse appelée hurley ou camán utilisée pour taper dans une balle nommée sliotar. Ce sport est une forme de soule à crosse[1]. Ce sport est considéré comme étant le sport d'équipe le plus rapide.[2][3] Le hurling est un des deux principaux sports gaéliques avec le football gaélique dont il partage un certain nombre de règles et de structures, comme le terrain, le nombre de joueurs, la manière de compter les points et une partie de la terminologie. Le hurling a aussi une version féminine appelée le camogie.


Le Hurling à travers les siècles

Le hurling est pratiqué depuis très longtemps en Irlande. Les plus anciennes traces écrites de ce sport remontent au VIIe-VIIIe siècle quand des moines ont mis par écrit nombre de traditions orales parfois anciennes. La brutalité du jeu provoque son interdiction du XVIe au XVIIIe siècle. La fin du XIXe siècle marque un renouveau pour le hurling, mettant au monde deux variantes : Iomaint au sud de l'ile et Camànacht à Dublin. Le Camànacht se rattache finalement au hockey sur gazon, tandis que l'Iomaint donne naissance au hurling moderne.

On pense habituellement que le hurling est apparu en Irlande avant le christianisme, apporté par les peuples celtes qui se sont installés dans l'île. Il est alors pratiqué par des équipes représentant des villages voisins. Ces jeux impliquaient alors plusieurs centaines de joueurs et pouvaient durer plusieurs heures voir plusieurs jours.

Le hurling est un passe temps à part entière en Irlande depuis près de 2000 ans. Il est au moins aussi ancien que les premières sources écrites de l'histoire irlandaise . La plus ancienne mention écrite de ce sport date du cinquième siècle. Il figure alors dans les Lois de Brehon. Le hurling est un parent du shinty qui est joué en Écosse à la même époque, du Cammag de l'île de Man et du Bandy d'Angleterre et du Pays de Galles. Le conte intitulé Táin Bó Cuailgne, écrit en faisant appel à d'anciennes légendes, raconte l'histoire de Cúchulainn jouant au hurling à Emain Macha. D'autres histoires légendaires similaires parlent de Fionn Mac Cumhail pratiquant ce sport. On retrouve le hurling dans d'autres textes historiques comme les Statuts de Kilkenny au XIIIe siècle et sur une dalle gravée datant du XVe siècle.

Le XVIIIe siècle est souvent décrit en Irlande comme l'âge d'or du hurling. Les membres de la gentry anglo-normande crées des équipes de hurling dans leurs propriétés et se lancent des challenges entre eux afin d'amuser leurs métayers et ouvriers agricoles.


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site